Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 62, Number 6, September-October 2005
Page(s) 481 - 492
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2005053
Ann. For. Sci. 62 (2005) 481-492
DOI: 10.1051/forest:2005053

Eighth-year response of Douglas-fir seedlings to area of weed control and herbaceous versus woody weed control

Robin Rose and Lee Rosner

Department of Forest Science, Oregon State University, 321 Richardson Hall, Corvallis, OR 97331-5752, USA

(Received 21 July 2004; accepted 28 January 2005)

Abstract - Coastal Douglas-fir growth response to eight experimental weed control treatments has been followed for eight years since planting at two western Oregon sites. Treatments included six areas of weed control around individual trees - 0.0m2, 0.375 m2, 1.49 m2, 3.35 m2, 5.95 m2, and 9.63 m2 (total vegetation control [TVC]) - control of herbaceous competition only or control of woody competition only. Herbaceous vegetation control treatments were maintained for the first two years after planting, while woody vegetation control treatments were maintained for three years. The greatest gain in Douglas-fir growth from increasing the area of control was observed between the 0.0 m2 and the 0.375 m2 treatments. Growth continued to increase, however, with increasing area of control out to complete weed control. The 5.95 m2 and 9.63 m2 treatments increased eighth-year individual-tree volume relative to the check treatment by 260% (20.9 dm3) and 307% (24.7 dm3), respectively. While herbaceous control increased growth at both sites, woody control affected growth only at the site having the hardwood component with greater height growth potential. Growth differences among treatments eight years after planting are discussed in terms of distance to competition and shifting dominance from herbaceous to woody vegetation over time.


Résumé - Impact de la surface désherbée et d'un contrôle de la végétation herbacée ou de la végétation ligneuse sur la croissance de jeunes sapins de Douglas âgés de huit ans. La réponse en termes de croissance de plants de Douglas verts huit ans après plusieurs modalités de contrôle de la végétation adventice a été étudiée dans deux sites de l'ouest de l'Oregon. Les traitements comprennent 6 surfaces de contrôle des mauvaises herbes autour d'arbres individuels - 0,0 m2, 0,375 m2, 1,49 m2, 3,35 m2, 5,95 m2 et 9,63 m2 (contrôle total de la végétation (TVC)) - contrôle de la compétition herbacée seulement ou contrôle de la végétation ligneuse. Les traitements de contrôle de la végétation herbacée ont été maintenus les 2 premières années après plantation tandis que les traitements de contrôle de la végétation ligneuse ont été maintenus 3 ans. Le plus grand gain de croissance du Douglas avec l'augmentation de la surface de contrôle a été observé entre le traitement 0,0 m2 et 3,75 m2. Toutefois la croissance continue à augmenter avec l'accroissement de la surface de contrôle en dehors d'un contrôle total des mauvaises herbes. Les traitements 5,95 m2 et 9,63 m2 présentent après 8 années un accroissement relatif de volume individuel d'un arbre de 260 % (20,9 dm2) et 307 % (24,7 dm2). Alors que le contrôle de la végétation herbacée augmente la croissance dans les deux sites d'étude, le contrôle de la végétation ligneuse influence la croissance uniquement dans le site qui a une composante d'espèces de feuillus ayant un fort potentiel de croissance en hauteur. Les différences de croissance parmi les traitements 8 années après la plantation sont discutés en termes de distance de la compétition et de modification dans le temps de la compétition des herbacées par rapport à la végétation ligneuse.


Key words: vegetation management / herbaceous competition / woody competition / area of weed control / herbicides

Mots clés : gestion de la végétation / compétition herbacée / compétition ligneuse / surface de contrôle des mauvaises herbes / herbicides

Corresponding author: Robin Rose robin.rose@oregonstate.edu

© INRA, EDP Sciences 2005