Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 61, Number 7, October-November 2004
Page(s) 711 - 719
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2004057
Ann. For. Sci. 61 (2004) 711-719
DOI: 10.1051/forest:2004057

Assessing the potential of natural woody species regeneration for the conversion of Norway spruce plantations on alluvial soils

Bruno Héraulta, Daniel Thoena and Olivier Honnayb

a  Department of Environmental Sciences & Management, University of Liège, Avenue de Longwy 185, 6700 Arlon, Belgium
b  Laboratory for Forest, Nature and Landscape Research, University of Leuven, Vital Decosterstraat 102, 3000 Leuven, Belgium

(Received 23 February 2004; accepted 15 June 2004)

Abstract - In the perspective of the conversion of Norway spruce plantations, there is a need for foresters to assess the potential of the natural woody species regeneration. We studied 50 Norway spruce plantations on alluvial soils throughout the Grand-duché de Luxembourg and compared the regeneration characteristics (species composition, spatial heterogeneity) with 42 riverine deciduous stands (the target communities). Within the Norway spruce plantations, Fraxinus excelsior and Acer pseudoplatanus were the main regenerating species, probably because of their very good dispersal abilities. Norway spruce seedlings were quasi-absent. Low Norway spruce densities and base-rich soils (local factors) as well as proximity of riverine deciduous forests (regional factor) strongly favoured the regeneration of a suite of broad-leaved species. The thickness of Norway spruce litter did not appear to be a limiting factor, at least for large-seeded tree seedlings. The spatial heterogeneity of the woody regeneration was rather similar in coniferous and deciduous stands. We conclude that for the development of multifunctional forests, the spontaneous regeneration under low-dense Norway spruce stands on base-rich soils provides a valuable starting point.


Résumé - Évaluation des potentialités de régénération naturelle pour la conversion des plantations d'épicéas sur sols alluviaux. Dans une perspective de conversion des plantations d'épicéas, les forestiers ont besoin d'évaluer les potentialités de régénération naturelle. Nous avons étudié 50 plantations d'épicéas sur sols alluviaux au grand-duché de Luxembourg et comparé les caractéristiques de cette régénération naturelle (composition, hétérogénéité spatiale) à 42 forêts riveraines de feuillus (communautés de référence). Dans les plantations d'épicéas, Fraxinus excelsior et Acer pseudoplatanus sont les principales espèces qui régénèrent, probablement en raison de leur grande capacité de dispersion. Les jeunes épicéas sont quasiment absents. La régénération des essences feuillues est fortement favorisée par de faibles densités d'épicéas, par des sols riches en bases (facteurs locaux) et par la proximité de forêts alluviales (facteur régional). La litière de l'épicéa ne semble pas être un facteur limitant à la régénération, au moins pour les essences à grosses graines. L'hétérogénéité spatiale de la régénération est très similaire dans les peuplements de feuillus ou d'épicéas. En conclusion, la régénération spontanée d'essences feuillues sous les plantations d'épicéas peu denses et établies sur des sols basiques est un point de départ très intéressant dans un processus de conversion de ces plantations vers des forêts multifonctionelles.


Key words: Picea abies / floodplain / spontaneous rejuvenation / spatial heterogeneity / Luxembourg

Mots clés : Picea abies / plaine alluviale / régénération naturelle / hétérogénéité spatiale / Luxembourg

Corresponding author: Bruno Hérault herault@ful.ac.be

© INRA, EDP Sciences 2004