Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 60, Number 8, December 2003
Page(s) 789 - 802
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2003074
Ann. For. Sci. 60 (2003) 789-802
DOI: 10.1051/forest:2003074

Effet de l'intensité d'un stimulus gravitationnel induit artificiellement sur la croissance et la formation du bois de tension dans de jeunes pousses de peuplier (Populus euramericana cv 'Ghoy')

Benoit Joureza, Céline Vaianopoulosb and Jacques Hébertb

a  Centre de Recherche de la Nature, des Forêts et du Bois du Ministère de la Région Wallonne, Av. Maréchal Juin, 23, 5030 Gembloux, Belgique
b  Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques, Unité de Gestion et Économie forestières, Passage des Déportés, 2, 5030 Gembloux, Belgique

(Reçu le 6 Juin 2002 ; accepté le 30 Septembre 2002)

Abstract - Effect of intensity of gravitational stimulus artificially induced on growth and tension wood formation in young shoots of poplar (P. euramericana cv 'Ghoy'). The formation of tension wood tissue is artificially induced by means of a gravitational stimulus obtained by inclining young shoots of poplar at different intensities, from 0 to 30°, during a growing season. At the end of the experiment, it appears that shoot elongation as well as the angle of tension wood arc are not affected by the stimulus intensity. In contrast, the upright reorientation of the axis, the amount of gelatinous fibres, the secondary growth over bark, the cross-section area of the stem and of the secondary xylem, the different rays, the diameter under bark and the pith eccentricity, react quantitatively to the lean intensity. The amount of tension wood is correlated with the upright reorientation, the secondary growth over bark and the radial growth under bark. Tension wood formation and eccentricity react to the gravitational stimulus but they are not causally linked. Finally, it exists a natural equilibrium position, different from the vertical, to which moved shoots try to return via the formation of a tension wood tissue.

Résumé - La formation d'un tissu de bois de tension est induite artificiellement au moyen d'un stimulus gravitationnel obtenu en inclinant de jeunes pousses de l'année de Peuplier euraméricain cv 'Ghoy' à diverses intensités de 0 à 30° durant la saison de végétation. Au terme de l'expérimentation, il s'avère que l'allongement des pousses ainsi que l'angle de l'arc de bois de tension, ne sont pas affectés par l'intensité du stimulus. Au contraire, le redressement de l'axe, la quantité de fibres gélatineuses, la croissance secondaire sur écorce, la surface de la section et du xylème secondaire, les différents rayons caractéristiques, les diamètres sous écorce et l'excentricité de la moelle, répondent quantitativement à l'inclinaison. La quantité de bois de tension est corrélée au redressement, à la croissance secondaire sur écorce et à la croissance radiale sous écorce. Par ailleurs, la formation du bois de tension et l'excentricité réagissent au stimulus gravitationnel, sans pour autant être liés entre eux par une relation de cause à effet. Enfin, il existe une position naturelle d'équilibre des tiges, différente de la verticale, vers laquelle les pousses qui ont été déplacées, tentent de revenir en formant un tissu de bois de tension.


Key words: gravitational stimulus / tension wood / growth / Populus euramericana cv 'Ghoy'

Mots clés : stimulus gravitationnel / bois de tension / croissance / Populus euramericana cv 'Ghoy'

Corresponding author: Benoit Jourez B.jourez@mrw.wallonie.be

© INRA, EDP Sciences 2003